Principes d’activité

1. Indépendance

  Les spécificités des objectifs et des tâches exigés par la Société sont nécessaires comme condition préalable au bon exercice du plaidoyer par l’indépendance maximale des avocats de la Société dans l’exercice de leurs droits et obligations professionnels, qui les libère de toute influence extérieure, pression ou ingérence dans leurs activités, en particulier par les autorités de l’Etat, ainsi que de l’influence de leurs intérêts personnels.
  Afin de respecter ce principe dans leur société d’avocats professionnels doivent résister à toute tentative d’atteinte à son indépendance, être courageux et fondée sur des principes dans l’exercice de leurs fonctions professionnelles, la défense des droits professionnels et leur utilisation efficace dans l’intérêt des clients.
les avocats de la Société sont tenus d’empêcher un compromis leurs activités professionnelles qui dégraderaient leur indépendance, afin de plaire à la cour, d’autres organismes d’État, des tiers ou des clients, le cas échéant, des compromis contradiction avec les intérêts légitimes du client et éviter de lui accorder une bonne aide juridique.
  Les avocats de la Société n’exercent aucune autre activité qui les placerait dans une dépendance légale, matérielle ou morale, sous réserve de leurs instructions ou de leurs règles qui pourraient entrer en conflit avec la loi applicable au Barreau, les Règles de l’Ethique et les Principes. entraver l’exercice libre et indépendant par les avocats de la Société de leurs devoirs professionnels.
  Les mandataires de la Société ne doivent pas suivre les instructions d’autres personnes concernant le contenu, les formes, les méthodes, la séquence et le moment de l’exercice de leurs droits et devoirs professionnels s’ils contredisent leur propre idée de la manière optimale d’exécuter la commande du Client.

2. Respect de la loi

  Dans leurs activités professionnelles, les avocats de la Société sont tenus d’adhérer à la législation ukrainienne actuelle, promouvoir l’adoption et la mise en œuvre des principes de la légalité et de la légalité, utiliser leurs connaissances et leurs compétences professionnelles pour la protection et la représentation des droits et intérêts légitimes des citoyens.
  Les avocats de la Société ne donnent pas de conseils au Client visant délibérément à faciliter la commission d’infractions, ou à promouvoir délibérément leur commission par le Client de la Société ou d’autres personnes.
  Les avocats de la Société n’ont aucun droit dans leurs activités professionnelles de recourir à des moyens et méthodes contraires à la législation en vigueur, aux règles de l’éthique du plaidoyer, etc.

3. La domination des intérêts des clients

  Dans les limites du respect du principe de légalité, la Société est obligée dans ses activités professionnelles de privilégier les intérêts des Clients à leurs propres intérêts, ceux des collègues, partenaires, employés, intérêts des représentants légitimes des Clients ou de leurs fiduciaires, fiduciaires et autres personnes. considérations
  L’entreprise doit respecter la liberté de choix du Client de l’avocat et ne pas accepter la commission ni dans le processus de sa mise en œuvre ne pas faire obstacle à la réalisation de cette liberté.

4. Inadmissibilité de la représentation des clients ayant des intérêts divergents

  La Société doit prendre toutes les mesures pour empêcher la représentation simultanée d’un avocat de la Société par deux ou plusieurs Clients dont les intérêts sont controversés, ou avec un haut degré de probabilité, pouvant devenir controversé.

5. Confidentialité

  Le respect du principe de confidentialité est une condition nécessaire et la plus importante de la confiance entre l’entreprise et le client, sans laquelle il est impossible de fournir une assistance juridique appropriée. Parce que la confidentialité des informations reçues par le client, ainsi que le client (y compris sa personne) ou d’autres dans le processus de défense des droits est le droit des avocats de l’entreprise dans les relations avec toutes les entités qui peuvent exiger la divulgation de informations et obligations envers le Client et les personnes concernées par ces informations.
Le principe de confidentialité n’est pas limité dans le temps.
Confidentialité des informations client spécifiques, peut être annulée seule personne intéressée à son respect (le client ou les héritiers d’une telle personne physique ou successeur) par écrit ou toute autre forme enregistrée.
  La divulgation d’informations constituant le secret d’un avocat est interdite en toutes circonstances, y compris les tentatives illégales par l’enquête, l’enquête préliminaire et le tribunal pour interroger un avocat sur des circonstances qui constituent le secret d’un avocat.
  La Société est tenue de s’assurer que les consultants, les assistants des avocats et les membres du personnel technique de la Société comprennent et respectent le principe de confidentialité.
  La Société est tenue de fournir les conditions de stockage des documents, des documents transférés par le Client, des fichiers de l’avocat et d’autres documents qui sont à sa disposition et contiennent des informations confidentielles qui excluent raisonnablement l’accès des tiers à ces documents.

6. Compétence et honnêteté

  En raison de l’importance sociale et de la complexité des devoirs professionnels des avocats de la Société, ils exigent un haut niveau de formation professionnelle, une connaissance fondamentale de la législation en vigueur, la pratique de son application, la maîtrise des tactiques, méthodes et techniques de plaidoyer.
  les avocats de la Société sont tenus de fournir une assistance juridique aux clients avec compétence et de bonne foi, en fournissant la connaissance de la loi pertinente, leur expérience de leur application, doskonalnist à la lumière de toutes les circonstances relatives aux commandes des clients et les conséquences juridiques possibles de sa mise en œuvre, une préparation minutieuse de la bonne exécution de l’ordre.
entreprises Avocats sont nécessaires quelle que soit l’étendue de son vaste savoir-faire, le cas échéant, de maintenir le bon niveau de connaissances en matière dont ils sont la législation en vigueur doivent fournir une aide juridique aux fins d’enquête ou d’un procès, et libre.
  Avocats de la Société travaillent constamment à améliorer leurs connaissances et leurs compétences professionnelles, ont suffisamment d’informations sur les changements dans la législation actuelle.
  Les avocats de la Société fournissent le niveau de compétence raisonnablement nécessaire de leurs assistants, du personnel technique et des autres personnes qui y sont impliquées pour effectuer des travaux individuels dans le cadre de l’exécution de la commande.

7. Honnêteté et décence

  Les avocats de la Société dans leurs activités professionnelles et dans la vie privée sont honnêtes et décents; Ne recourez pas à la tromperie, aux menaces, au chantage, à la corruption, à l’utilisation de matériel ou à la situation personnelle d’autres personnes ou à d’autres moyens illégaux pour atteindre leurs objectifs professionnels ou personnels; respecter les droits, les intérêts légitimes, l’honneur, la dignité, la réputation et les sentiments des personnes avec lesquelles il communique de différentes manières.

8. Respect de la profession d’avocat

  Par ses activités, la Société respecte la profession d’avocat, son essence et son but, et contribue à la préservation et à l’amélioration de son prestige.
  Ce principe doit être observé dans tous les domaines de l’activité des avocats de la Société: professionnel, public, journalistique, etc.
  Les avocats de la Société sont tenus de se conformer aux décisions légales des organes électifs du plaidoyer, adoptés dans le cadre de leur compétence, ce qui n’exclut pas la possibilité de critique de ceux-ci et leur recours selon la procédure prévue par la loi.
  Les avocats de la Société ne prennent pas des mesures visant à limiter les droits d’une personne à la protection, les droits professionnels des avocats, l’indépendance de la profession de la loi, saper son prestige.

9. Culture de comportement

  Les avocats de la Société, dans le cadre de leurs activités professionnelles et dans la vie privée, assurent un haut niveau de culture de comportement, se comportent de manière décente, sobre et discrète, conservent la maîtrise de soi et l’endurance lorsque cela est possible.

10. Éthique de la publicité des activités de la Société

  L’entreprise a le droit de faire connaître ses activités professionnelles dans le respect de la loi applicable et des règles de déontologie.
  L’avocat de la Société n’a pas le droit d’offrir ses services à un Client particulier, personnellement ou par l’intermédiaire d’intermédiaires.
Les documents publicitaires sur les activités de la Société sont objectifs, fiables, clairs et compréhensibles, ne contiennent pas d’indices, d’ambiguïtés ou ne constituent pas la base pour tromper les Clients potentiels, répondent à des exigences esthétiques raisonnables.
La direction de la Société porte la responsabilité personnelle de l’authenticité du matériel promotionnel relatif à la Société, ainsi que de son respect de la loi applicable et des règles de déontologie du plaidoyer.
  Si la Société prend connaissance de la publicité généralisée de ses activités qui ne répondent pas aux exigences spécifiées à son insu, la Société est tenue de prendre toutes les mesures raisonnablement possibles pour réfuter et corriger ces informations publicitaires et d’en informer la commission régionale de qualification-discipline.